Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Afrique du Sud : l’ANC sans Mandela; une émission de Culture monde

Publié par philippe piercy sur 5 Janvier 2014, 19:14pm

Catégories : #programme de Khâgne tronc commun

http://www.franceculture.fr/emission-culturesmonde-de-johannesburg-au-caire-une-annee-d%E2%80%99elections-24-afrique-du-sud-l%E2%80%99anc-sans-m

2014, année de tous les dangers pour l’ANC en Afrique du sud. Après la disparition de Nelson Mandela, le parti dont « Madiba » était l’un des symboles est confronté à une crise de légitimité sans précédent : accusations diverses de corruption, scandales en tous genres – le dernier en date donne le ton, le président Jacob Zuma aurait fait rénover sa résidence personnelle aux frais de l’Etat pour 15 millions d’euros…

20 ans après son arrivée au pouvoir l’ANC fait donc l’objet du ressentiment d’une population qui n’a pas vu sa situation matérielle s’améliorer franchement depuis la fin de l’apartheid : un chômage à 35%, 40% selon certaines estimations, une croissance économique atone (2.5% seulement alors que le pays aurait besoin de 2 ou 3 fois plus pour créer des emplois…), des conflits sociaux d’une extrême violence – les événements de Marikana au cours desquels 34 mineurs ont été abattus par les forces de l’ordre sont encore dans toutes les mémoires.

Ajoutons à cette conjoncture des problèmes structurels dont le pays ne semble pas pouvoir se défaire : criminalité, violence, fortes inégalités économiques, encore, entre noirs et blancs…

C’est peu dire que le rêve de Madiba, la nation « arc-en-ciel » apaisée, confiante, sûre d’elle-même, est encore un objectif lointain. Rien d’étonnant, dès lors, de voir les candidatures anti-ANC se multiplier. En avril prochain tous les objectifs seront tournés vers celle de Julius Malema, tribun populiste issu des rangs de l’ANC, qui séduit particulièrement dans les townships, parmi les travailleurs pauvres, et notamment chez les mineurs. Pour parfaire ce tableau, il faut évidemment mentionner l’implosion, en cours actuellement, de la surpuissante confédération syndicale Cosatu, alors même que le pouvoir de l’ANC depuis deux décennies reposait sur un équilibre à trois avec cette Cosatu et le Parti communiste.

Ces convulsions vont-elles transformer en profondeur le paysage politique sud-africain ? L’ANC connaîtra-t-elle la défaite pour la première fois depuis son arrivée au pouvoir ? De façon plus réaliste on peut se demander si le parti historique de a lutte anti-apartheid ne va pas être obligé de se réinventer pour affronter ces échéances électorales.

Invité(s) :
Anne Dissez, journaliste
Nicolas Pons-Vignon, chercheur au CSID à Wits University, Johannesburg.
Mametlewe Sebei, porte-parole du WASP (Workers and Socialist Party) en Afrique du Sud

la Cosatu puissant soutien de l'ANC en pleine implosion. Julius Malema dissident puis opposant à l'ANC
la Cosatu puissant soutien de l'ANC en pleine implosion. Julius Malema dissident puis opposant à l'ANC

la Cosatu puissant soutien de l'ANC en pleine implosion. Julius Malema dissident puis opposant à l'ANC

Commenter cet article

Archives

Articles récents