Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Sur la Route... des forêts de demain, dans le Limousin

Publié par philippe piercy sur 28 Mars 2014, 19:30pm

Catégories : #Hypokhâgne

Par le lien : http://www.franceculture.fr/emission-sur-la-route-sur-la-route-des-forets-de-demain-dans-le-limousin-2014-03-28

écoutez une émission "Sur la route", France -Culture, sur les forêts du Limousin, les débats que suscitent pratiques et gestions de la forêt.

Présentation:

« La forêt doit se traiter comme un champ de tomates ou de petits pois », a dit un ministre de l’Agriculture, Michel Cointat, dans les années 70. On fabrique des meubles en bois comme on fait un bon potage ; il fallut donc se mettre à l’œuvre pour la récolte. Les abatteuses ont abattu, les débardeurs ont débardé, les scieries ont scié. Le bois est une énergie renouvelable, après tout…

Quarante ans plus tard, que voit-on en Limousin, l’un des hauts-lieux de la production de bois en France ? Des parcelles entières de coupes rases. Des forêts de résineux au détriment des feuillus et de l’écosystème. Une « forêt industrielle » disent certains collectifs : une grande partie du bois récolté approvisionne les chaufferies industrielles aux abords des villes, ou part pour l’export.

A l’heure où le gouvernement met en place un « Comité d’action stratégique de la filière bois », comment les professionnels pensent-ils l’avenir des forêts ?

En reportage :

- Dans l’une des plus grosses scieries de la région, La scierie du Limousin, créée en 1929. Son patron, Jöel Robert, l’a rachetée en 92 à l’issue de ce qu’il considère comme le combat d’une vie. Il consacre ses journées entières à cette entreprise spécialisée dans la fabrication et la vente du bois de chauffe et du bois de construction.

- Dans une parcelle de forêt rachetée par Pierre Demongeot, pour lui éviter l’exploitation à laquelle elle était destinée. Ingénieur forestier, il a lancé une souscription auprès des particuliers pour acquérir des hectares de forêts et leur assurer une regénération naturelle.

- Sur le plateau de Millevaches, absolument vierge de tout bois au début du XXe siècle. Jusqu’à ce que soient plantés plus de 1500 hectares de forêts dédiées à la production de bois.

En plateau :

- Marc Lajara, membre de l’association Nature sur un plateau

- Bernard Palluet, responsable national environnement du Groupe coopération forestière.

Parcelle de coupes-rases près de Faux-la-montagne J. GACON © RADIO FRANCE

Parcelle de coupes-rases près de Faux-la-montagne J. GACON © RADIO FRANCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Articles récents