Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Alibaba s’offre le quotidien anglophone de Hongkong

Publié par philippe piercy sur 13 Décembre 2015, 18:26pm

Catégories : #programme de Khâgne tronc commun

Dans Le Monde du 12/12/2015 (lien: http://abonnes.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2015/12/12/alibaba-s-offre-le-quotidien-anglophone-de-hongkong_4830397_3216.html

extrait:

Suspecté de vouloir reprendre le South China Morning Post pour « adoucir » sa couverture de la Chine, Alibaba n’a pas fait mystère de ses intentions en confirmant, vendredi 11 décembre, ce nouvel investissement.

Le grand quotidien en anglais de Hongkong sera « objectif, équilibré et juste », a assuré aux lecteurs Joseph Tsai, vice-président du champion du e-commerce. Tout en promettant que les choix éditoriaux seront effectués par les rédacteurs en chef et non par le conseil d’administration, M. Tsai n’a pas caché qu’à ses yeux les grands médias occidentaux couvrent la République populaire « sous un prisme très particulier », à savoir que « la Chine est un Etat communiste, et que tout découle plus ou moins de cela ». Alibaba, de son côté, « voit les choses différemment, nous pensons que les choses doivent être présentées comme elles sont ».

Cette critique classique de la presse occidentale, accusée d’ignorer les réussites chinoises par hostilité idéologique, prend un tour particulier dans le contexte de Hongkong, sous influence croissante de Pékin. Après s’être bâti une solide réputation au sein de la presse asiatique en offrant au monde anglophone une porte d’entrée sur la Chine, le Post est au cœur du débat sur la reprise en main par la République populaire.

(...)

Alibaba promet de mettre son savoir-faire incontesté dans le numérique au service de la diffusion de ce journal vieux de cent douze ans, une étape qui commencera par la gratuité d’accès à son site Internet. Cet investissement s’inscrit dans les nouvelles ambitions de Jack Ma, qui veut faire du numéro un mondial du commerce en ligne un empire également présent dans le divertissement et l’information, des contenus qu’il juge complémentaires à sa capacité de « monétisation » du Web.

Pour le politologue de Hongkong Willy Lam, ancien chef du service Chine du South China Morning Post, il ne fait pas de doute qu’il existe des synergies. « Mais M. Ma suit également l’instruction de Pékin, qui est d’accroître son contrôle sur Hongkong en renforçant l’actionnariat chinois des principaux médias locaux », juge M. Lam, qui rappelle que deux des quatre télévisions de Hongkong disposent déjà d’un actionnaire principal venu de Chine continentale.

A Hongkong, le 12 décembre. ANTHONY WALLACE / AFP

A Hongkong, le 12 décembre. ANTHONY WALLACE / AFP

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents