Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Chine. Les classes moyennes et leur poids socio-économique ?

Publié par philippe piercy sur 5 Avril 2016, 11:43am

Catégories : #programme de Khâgne tronc commun

 Chine. Les classes moyennes et leur poids socio-économique ?

Une très rapide et très claire synthèse de T. Sanjuan sur cette notion incertaine mais incontournable en Chine de "classes moyennes", en particulier dans les cadres urbains (rôle central du logement dans le positionnement social, mais rôle significatif de modes de vie typiques; ceci n'empêchant pas des formes de coexistence, voire de mixité sociale dans les espaces semi-publics)

http://www.franceculture.fr/emissions/les-enjeux-internationaux/chine-les-classes-moyennes-et-leur-poids-socio-economique

Présentation:

Qui sont et que sont les classes moyennes en Chine, la réponse est loin d’être claire et univoque, d’autant plus que l’ensemble de la société a beaucoup évolué. Déjà, la notion de « classe » est plutôt marxisante Ensuite, la notion de « classe moyenne » est souvent définie par ce qu’elle n’est pas, c’est une moyenne, déterminée par rapport au revenu médian (lequel recouvre beaucoup de diversité et de disparités) : celle-ci n’est ni vraiment riche, ni modeste, ni ouvrière. Elle dépend fréquemment du salariat, voire du salariat pérenne (fonctionnariat) ou de l’enrichissement rapide.

De toute façon, la classe moyenne est spécifique d’un pays à l’autre : personne ne comparerait la classe moyenne au Brésil et en Inde. Cela dit, comme ce sont les premières à s’être endettées, elles sont aussi les premières à manifester lorsque l’économie se ralentit fortement ou est en crise. D’où, l’intérêt de s’en préoccuper, a fortiori pour la Chine. Th. G.

La classe moyenne chinoise vient de détrôner celle des États-Unis en volume : elle regroupait 110 millions de personnes à fin 2015, faisant d’elle la première classe moyenne dans le monde. Et elle ne devrait pas se faire rattraper de sitôt, les prévisionnistes tablant sur une croissance double d’ici à 2022, soit… 220 millions de Chinois. Le marché du e-commerce en Chine a surpassé celui des États-Unis depuis deux ans. Certains réservoirs de consommateurs sont encore à peine exploités, c’est le cas notamment du consommateur rural. Le niveau de vie dans les campagnes augmente rapidement. Ils sont aussi de grands utilisateurs d’internet, et plus de 77 millions à acheter en ligne. Alibaba n’a d’ailleurs pas tardé à saisir cette opportunité. Le groupe prévoit d’investir 1,6 milliard de dollars dans la construction d’un réseau de distribution en zone rurale, et de développer 100 000 points de dépôts.

L’enrichissement de la classe moyenne chinoise se poursuit, même avec une croissance plus faible dans le pays. Elle sera un des moteurs du redémarrage de l'économie. « Il ne faut pas sous-estimer le poids des primo-accédants dans l’achat d’articles de luxe » indique Erwan Rambourg, chargé du secteur pour HSBC en Asie. Les effets des mesures anticorruption lancées en 2012 par Pékin, qui avaient eu un fort impact sur les achats de cognac ou d’horlogerie, devraient quand à eux s’estomper, selon HSBC. Si les plus riches avaient reporté leurs dépenses par crainte de sanctions, ils se remettent aujourd’hui à acheter.

Intervenants

  • Thierry Sanjuan : sinologue, professeur de géographie, titulaire de la chaire d’Asie méridionale et orientale à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne.

 Chine. Les classes moyennes et leur poids socio-économique ?

Archives

Articles récents