Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Inégalités, exclusion, réchauffement climatique, les trois risques 2017 selon Davos

Publié par philippe piercy sur 21 Janvier 2017, 14:54pm

Catégories : #programme de Khâgne tronc commun

source: cartooningforpeace.blog.lemonde.fr

source: cartooningforpeace.blog.lemonde.fr

Le forum économique mondial de Davos inclut les inégalités dans la panoplie des risques majeurs; c'est un signe de l'évolution majeure de la pensée économique dominante quant aux effets de la mondialisation libérale;

"les organisateurs ont publié ce mercredi leur traditionnel tableau des principaux risques qui pèseront sur le monde en 2017. Le rapport Global Risks 2017 a été établi à partir d'un panel de 750 experts scientifiques, économiques, politologues, des «sachants» donc pour reprendre une expression des discours anti-élites, mais après tout l'expertise et l'information, jusqu'à nouvel ordre, ne nuisent pas au jugement". source Le Figaro http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017/01/11/20002-20170111ARTFIG00139-inegalites-exclusion-rechauffement-climatique-les-trois-risques-2017-selon-davos.php

extrait du rapport "global risks":

«Les inégalités de revenus, les divisions sociales, et le réchauffement climatique», arrivent en tête sur la liste de la vingtaine de risques les plus urgents qui ont été identifiés. Outre ces menaces en tant que telles, c'est le nouvel environnement social, la façon dont les événements et les informations se diffusent dans le public via les réseaux sociaux, qui inquiètent ce groupe international de 750 experts. «Bien que le monde ait montré des signes positifs au sujet du réchauffement climatique en 2016, avec la ratification par un certain nombre de pays, notamment les États-Unis et la Chine, de l'accord de Paris, les changements politiques qui s'opèrent en Europe et en Amérique du Nord les mettent en péril», souligne le rapport.

 

Autre compte rendu par RFI http://www.rfi.fr/europe/20170117-forum-economique-mondial-davos-inegalites-revenus-richesses:

Une lucidité nouvelle dans les rangs à Davos

Un rapport publié lundi a en effet révélé que le revenu annuel médian dans les pays riches a reculé ces cinq dernières années de 2,4 %, soit 284 dollars de moins par habitant. Pour l’ONG Oxfam, habituée aux comparaisons choc et qui vient de révéler que huit milliardaires possèdent autant que les 3 milliards 600 millions de personnes les plus pauvres, les multinationales sont largement responsables de cette situation. « Il y a une certaine croissance au niveau mondial, elle est juste exclusive. Elle profite à une infime minorité », explique Manon Aubry, porte-parole d'Oxfam France.

« Derrière cela, c’est une certaine pression sur les salaires et des écarts de salaires de plus en plus importants, ajoute la militante. Deuxième élément : il y a cette course effrénée au profit que mènent les entreprises, qui fait que les fruits de la croissance sont redistribués inégalement. Les entreprises du CAC 40 ont reversé à leurs actionnaires plus de 55 milliards d’euros. C’est un chiffre record depuis 2007. Ensuite, il y a un système d’évasion fiscale qui leur permet de conserver un maximum de bénéfices. Le résultat : des inégalités qui s’accroissent et des moyens insuffisants, en tout cas pour lutter contre les inégalités. »

A Davos, les patrons de multinationales ne sont plus aussi indifférents à cette question des inégalités de revenus. C’est ce que révèle l’étude du cabinet Price Waterhouse Cooper publiée lundi soir dans la station. Cette étude, c’est un peu une Bible sur place. Elle donne un aperçu de la manière dont les grands patrons voient évoluer le climat des affaires à l’échelle mondiale dans les mois à venir. Et parmi leurs principales préoccupations, l’instabilité sociale en hausse constante depuis trois ans. Ils sont d’ailleurs 44 % à reconnaître que la mondialisation n’a pas contribué à réduire l’écart entre riches et pauvres.

 

Enfin un court et clair texte de J. Stiglitz: http://www.liberation.fr/debats/2017/01/19/inegalites-une-urgence-economique-et-morale_1542674

les inégalités croissantes ne sont pas seulement immorales, elles sont aussi un très mauvais calcul financier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents