Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


L’Afrique du Sud malade de la xénophobie

Publié par philippe piercy sur 13 Mars 2017, 18:24pm

Catégories : #programme de Khâgne tronc commun

L’Afrique du Sud malade de la xénophobie

Dans le Monde daté du 14/03, un article soulignant la virulence de la xénophobie, et son développement sur le terreau fertile de l'insatisfaction et l'inégalité profonde au détriment des classes populaires.

extraits:

Qui est visé ? Jusqu’à nouvel ordre, les ressortissants de pays d’Afrique ou d’Asie du Sud, qui ont en commun l’envie de vivre et de travailler dans le petit commerce, dans les quartiers les plus modestes. Ils y ont anéanti, il est vrai, la concurrence des échoppes sud-africaines. Or, derrière ces magasins, se dessinent des intérêts locaux, parfois liés à des responsables politiques. Lesquels, à l’occasion, montent les foules contre les étrangers, sûrs de leur impunité.

Un terrain de désespoir fertile

Abdourazak Ali Osman, secrétaire général de l’Association des Somaliens d’Afrique du Sud, en sait quelque chose : son propre magasin a été ravagé. Autour de lui, on comptabilise les victimes : soixante-huit Somaliens tués dans le pays en 2016. « Chaque manifestation dans le pays dégénère désormais en pillage et en ­violence contre les étrangers », explique-t-il. A Diepsloot, un grand township près de Johannesburg, les Somaliens s’en vont. En 2015, ils y tenaient encore près de cinq cents commerces. Ailleurs, ils s’arment parfois, tentent de s’organiser en groupes d’autodéfense.

Le chauvinisme sud-africain grandit sur un terrain de désespoir fertile. Le chômage frappe jusqu’à 80 % de la jeunesse en zone rurale, et environ 50 % des jeunes Noirs dans les villes. La croissance en 2016 a été de 0,3 % ; le clientélisme se généralise au sein de la classe politique. La violence accompagne cette dérive. Et, déjà, la maladie xénophobe s’étend au-delà des quartiers déshérités.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/03/13/l-afrique-du-sud-malade-de-la-xenophobie_5093619_3232.html#ttuAmsaGZ1smwwuo.99

Archives

Articles récents