Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


L’austère maire évangélique de Rio sonne la fin de la fête

Publié par philippe piercy sur 28 Août 2017, 12:50pm

Catégories : #programme de Khâgne tronc commun

L’austère maire évangélique de Rio sonne la fin de la fête

Dans Le Monde du 28/08, http://abonnes.lemonde.fr/carte/#/content/5177458-3448439-506-correspondant

un article sur les actions et la personnalité du maire évangélique de Rio, soulignant le poids majeur de la population convertie à ces cultes d'origine protestante nord-américaine, mais aussi le manque de confiance dans les partis traditionnels dans la prise en compte des  tensions urbaines et de l'endettement de la ville.

Extraits:

La ville, hier sous les lumières des Jeux olympiques d’août 2016, est ruinée. Engloutie sous les dettes. Aux grands travaux et aux dépenses mâtinées de soupçons de corruption ont suivi la rigueur et la frugalité. Au flamboyant Eduardo Paes, maire volubile et facétieux, a suivi l’austère Marcelo Crivella.

Depuis son entrée en fonction, en janvier, l’ancien chanteur de gospel, membre du Parti républicain brésilien (PRB, droite) endosse sans peine le rôle de père la morale. Il promet de réduire les salaires, inaugure écoles et centres de santé, coupe les budgets liés aux dépenses jugées futiles, telles que la Gay Pride, la Marche pour Jésus (manifestation religieuse organisée par une Eglise évangélique concurrente) et même le carnaval, dont les sommes versées par la mairie ont été divisées par deux.

(...)

« Le maire nous trompe, il est démagogique, intégriste. Il veut tout moraliser, en finir avec les défilés LGBT, les cultes afro-brésiliens, catholiques, le carnaval… Il veut que Rio devienne blanc, évangélique et hétérosexuel », s’emporte Baltar Anderson. Le sambiste a organisé devant la mairie, le 26 juin, une manifestation pacifique sous la forme d’un concert. « Il faut montrer au maire ce que c’est que Rio, il n’a pas l’air d’avoir très bien saisi », complète Chico Frota, employé de l’école de samba Sao Clemente.

Après avoir enfiévré les médias, la polémique s’essouffle. Les écoles de samba ont beau rappeler que l’argent de la mairie est rendu au centuple grâce aux retombées touristiques du carnaval, l’opinion est du côté de Crivella : selon une étude réalisée par l’institut Parana, rendue publique le 25 juin, 78,2 % des habitants de Rio approuvent la réduction des subventions.

« Personne ne va critiquer le fait que le maire retire de l’argent au carnaval pour l’investir dans l’éducation », soutient Camila, résidente de l’une des favelas les plus violentes de Rio, le Complexo do Alemao. Le carnaval, cette mère de famille s’en moque. Au fil des ans, la fête est devenue davantage celle des classes aisées de la Zona Sul, la région du bord de mer, que des miséreux des bidonvilles. Les millions brassés par des défilés somptueux, aux origines parfois douteuses, mêlant jeux clandestins et crime organisé, ont éloigné le peuple des festivités.

(...)

Le religieux alimente les fantasmes et des peurs, en partie justifiées. Les Eglises évangéliques, accusées de piller leurs fidèles, sont représentées au Congrès par des députés ultraconservateurs. Tel le chef de file, le député pasteur Hidekazu Takayama, qui qualifie le mariage entre homosexuels de première étape avant l’autorisation de relations sexuelles avec des enfants ou des animaux.

Décrit comme un modéré, Marcelo Crivella se bat pour prouver qu’il n’est pas l’un de ces fanatiques. « Il comprend que l’Etat est laïc et son gouvernement agit de façon juste et cohérente pour améliorer la vie des Cariocas », explique son entourage.

Entré en politique à « l’appel de l’Eglise universelle », ce conservateur a vu sa candidature à la mairie retoquée deux fois du fait de son encombrante religion – jusqu’à sa victoire en 2016, où sa candidature a été portée par un contexte politique troublé par les scandales frappant les grands partis. Habile, Marcelo Crivella a su rafler les voix de la bourgeoisie, rétive à voter à gauche, tout en séduisant les classes populaires.

« En dépit de son image libérée, Rio est une ville conservatrice, en particulier en périphérie. La proportion d’évangéliques y est supérieure à la moyenne nationale », explique Lamia Oualalou, auteure d’un livre à paraître en 2018 aux éditions du Cerf sur le phénomène évangélique au Brésil.

 

Dans les zones déshéritées où les églises catholiques ont souvent disparu, les mères épuisées par les drames du quotidien provoqués par la drogue, les gangs, l’alcoolisme ou la sexualité précoce, se reposent sur les pasteurs.

« Aujourd’hui, même les trafiquants et les danseurs de samba sont évangéliques », observe Valdemar Figueredo. Pour conforter cette montée en puissance, les mouvements néopentecôtistes ont adouci leur discours afin de concilier religion et vie hédoniste à la carioca. Il en est ainsi de l’Eglise universelle du royaume de Dieu et de M. Crivella.

L’ex-missionnaire en Afrique qui, dans son livre Evangelizando a Africa (« En évangélisant l’Afrique », non traduit) sorti en 2002, décrivait l’homosexualité com­me un « terrible mal » et les religion­s africaines habitées d’« esprits ­immondes », se dit aujour­d’hui ­favorable au mariage entre homosexuels.

« Marcelo est un homme profondément religieux et humaniste. Il a des convictions, mais le dialogue est possible », assure César Benjamin. Cet homme de gauche, progressiste, ancien militant du Parti socialisme et liberté (gauche), a été désigné par le maire pour occuper le secrétariat à l’éducation de Rio, un poste stratégique. « Le fait qu’il m’ait choisi témoigne de son ouverture d’esprit », affirme M. Benjamin, niant toute interférence religieuse dans son travail. Et d’ajouter : « Les évangéliques sont une force qui monte. Le Brésil doit l’intégrer dans la démocratie. ».

 Claire Gatinois (Rio de Janeiro, envoyée spéciale)


En savoir plus sur http://abonnes.lemonde.fr/carte/#Y0rrE1cUXKi8V8Ge.99

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Articles récents