Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Les basses terres du Cameroun

Publié par philippe piercy- V. Brunelli sur 19 Octobre 2005, 00:00am

Catégories : #Hypokhâgne

Par contraste avec les images des hautes terres du Cameroun, et leur agriculture intensive, les images ci dessous, communiquées par V. Brunelli, de même que les explications qui les accompagnent, permettent de voir les clairières d'agriculture semi-itinérantes, vivrières et commerciales (Cacao notamment, ce qui suppose une installation durable sur la parcelle, une forme de propriété privée), que l'on retrouve dans l'Afrique forestière, à faibles densités, à la desserte peu dense.

Le  village se nomme Ngoma et se trouve sur une route reliant Ebolowa( Sud-Est  de Yaoundé) à Kribi (une ville située sur le côte). L'agriculture est essentiellement vivrière, leur seule source de revenu étant la vente du cacao deux fois dans l'année. Les champs se trouvent  généralement à trois quart d'heure de marche de leur domicile et prennent la forme de clairières au milieu de la brousse. Les plantes cultivées sont le plus souvent le manioc, le makabo et l'arachide. Les travaux agricoles se font à la houe et la machette.  Vous verrez des souches au milieu des champs: les agriculteurs ne les enlèvent pas pour  ne pas découvrir le sol argileux de la région, la terre arable  qui ne constitue qu'une  mince épaisseur du sol. Et s'ils veulent  élargir leur parcelles ils  n'ont qu'à défricher un peu plus loin; enlever les troncs demande trop de  temps et d'efforts. Le village se constitue de hameaux regroupant les descendants d'un même  aïeul. C'est un village-rue de plus de 50km de long.

bordure de champ (la forêt est ici une forêt de repousse, épaisse et moins haute que la forêt primaire; profusion végétale et exposition du champ aux plantes adventices, indésirables, ainsi qu'aux animaux) :


champs (à l'arrière plan, jachère recouverte de végétation buissonnante, et forêt):




travail des femmes aux champs; la houe est l'outil essentiel; les hommes s'occupent du défrichement plus que des cultures, et des plantations):



cabosse de cacao (contenant les fèves, dont la torréfaction et le broyage donnent la matière première du chocolat)::



piste reliant les hameaux du village:


Commenter cet article

Archives

Articles récents