Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Grippe aviaire et frontières entre Guangdong et Hong Kong.

Publié par philippe piercy sur 30 Novembre 2008, 20:20pm

Catégories : #programme de Khâgne tronc commun

Ci-dessous, un extrait de l'article de Frédéric Keck dans le dernier n° d'Echogéo (7/2008) 

Lévi-Strauss et l’Asie.
L’anthropologie structurale « out of America »

Il propose une approche originale de la grippe aviaire comme thème de coopération frontalière entre Hong Kong et le Guangdong:


"Dans le travail que je mène en ce moment sur la surveillance de la grippe aviaire à Hong Kong, je tâche de montrer que la frontière entre ce territoire et le sud de la Chine (notamment la province du Guangdong) est un espace conflictuel dont les tensions sont atténuées par tout un ensemble de normes imposées à la circulation des oiseaux.

13En effet, depuis au moins 1997, le virus H5N1, hautement léthal lorsqu’il passe des oiseaux aux humains, a circulé entre le Guangdong et la région de Hong-Kong avant de se diffuser dans le reste du monde. La mobilisation des experts en santé publique en vue de contrôler ce virus, rendue plus aiguë encore par la crise du SRAS en 2003, a conduit à représenter d’une nouvelle façon la relation entre la zone d’élevage intensif du Guangdong, où le virus émerge, et la sentinelle sanitaire de Hong-Kong, où il est identifié.

14L’examen méticuleux des oiseaux, aussi bien les volailles domestiques que les oiseaux sauvages (migrateurs ou d’ornement), est donc une façon de contrôler les virus qui passent les frontières. La frontière apparaît ainsi comme ce qui sépare deux sociétés apparemment incompatibles mais qui ont besoin l’une de l’autre pour perdurer, puisqu’il faut bien que les Hong-kongais consomment les oiseaux produits dans le Guangdong.

15L’oiseau, animal doté d’une valeur symbolique dans la culture chinoise traditionnelle, apparaît ainsi comme le médiateur d’un conflit qui oppose, depuis la colonisation anglaise, deux sociétés chinoises : celle des communistes et celle des capitalistes, celle des producteurs et celle des consommateurs, celle des paysans rustiques et celle des  urbains civilisés."

Commenter cet article

Archives

Articles récents