Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Les hautes terres africaines (Cameroun et Rwanda)

Publié par philippe piercy sur 19 Octobre 2005, 00:00am

Catégories : #Hypokhâgne

Vous trouverez ci joints des images et des liens concernant les cours sur les hautes terres peuplées d'Afrique. Ici, régions de l'ouest du Cameroun et du Rwanda, mais vous pouvez aussi aller chercher sur Google earth des vues centrées sur le Swaziland, sur les monts Mandara.

vous pouvez aussi vous représenter plus concrètement le pays Bamiléké en visitant le site de la petite capitale provinciale de Dschang:

Dschang-Online

puis cette page, sur le même site, qui vous présente les chefferies traditionnelles et leur histoire (orale bien sûr):

http://devanet.free.fr/dschang/chefferies.html

Ci dessous: l'ouest du Cameroun

Vue d'ensemble permettant d'observer les contrastes entre les basses terres forestières peu peuplées et les hauteurs très disséquées par un grand nombre de cours d'eau s'encaissant dans les plateaux volcaniques de l'Adamaoua. On remarque le Mont Cameroun (volcan) surplombant la côte, ainsi que de grands aménagements hydrauliques.




vue plus précise de la forêt, des clairières cultivées et d'une plantation (contours géométriques) à l'extrême ouest non loin de la frontière nigeriane:



vue de la région de Bafoussame, au coeur du pays Bamiléké; multitude des vallons et des pentes, soulignés par le boisement très inégal (fonds de vallées et crêtes):



vue de la chefferie de Dschang: des versants soigneusement aménagés, cultivés en billons; des arbres rares, un risque érosif élevé (glissement de terrain):



vue sur le territoire de la même chefferie: rebords escarpés des plateaux volcaniques supportant une véritable horticulture; importance du maïs, des bananiers.




Ci-dessous , vue d'ensemble de l'Afrique des grands lacs, puis images du Rwanda, le "pays des mille collines" (c'était aussi le nom de la radio qui a servi de vecteurs aux  extrémistes Hutus lors du génocide de 1994)

Une partie de l'Afrique du rift, du lac Albert (au nord) au lac Victoria (à l'est) et au lac Malawi (au sud); au nord de celui-ci, le lac Kivu, frontalier entre le Congo (ex-Zaïre) et le Rwanda, théâtre des mouvements de réfugiés et des massacres de ceux ci en 1994 (troupes congolaises et Front patriotique rwandais (Tutsis) après que celui ci ait chassé les Forces armées rwandaises, repris le pouvoir et entamé la poursuite jusqu'au Kivu congolais des anciens génocidaires Hutus, supposés se cacher dans le flot des réfugiés Hutus craignant les vengeances des Tutsis. Les troupes rebelles du FPR sont alors appuyées par les rebelles congolais qui abattent le régime de Mobutu, L. D. Kabila à leur tête, quelques mois plus tard. Quant au lac Victoria, rappelaons qu'il est partagé entre Kenya et Tanzanie et qu'il est le cadre du film 'Le cauchemar de Darwin" sur les effets (croissance sans développement) de la pêche d'une espèce introduite, la perche du Nil, et de sa transformation sur place, puis de son exportation par un véritable pont aérien assuré par des avions gros porteurs russes, dont le film laisse entendre qu'ils assurent aussi une part des importants trafics d'armes dans la région.



une vue plus précise du Rwanda occidental, pays de collines et de vallons dont chacun est traditionnellement la base d'une exploitation étagée (élevage dans les hauteurs, cultures sur les versants et les parties basses, puis les petits bas-fonds aménagés; voir photo suivante); ce système entre tôt en crise sous la pression démographique et foncière qui conduit à restreindre les espaces d'élevage, puis à saturer les terres cultivables, morcelées à l'infini, inaccessibles aux jeunes ménages:



Les collines et leurs versants soigneusement aménagés, habitat dispersé en "rugo" et paysage de "bocage", humanisation complète et vraisemblance d'une crise dans l'accès à la terre dans ce pays qui fut "la Suisse de l'Afrique" (sinon par la prospérité, en tout cas par la gestion précautionneuse de l'espace agricole, et aussi par un certain calme politique, une pauvreté sans misère:




vue complémentaire montrant l'importance des aménagements des versants (haies, banquettes anti érosion, rideaux d'arbres), la petitesse des parcelles.




Commenter cet article

Archives

Articles récents