Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Ras Lanouf, enjeu pétrolier majeur des affrontements en Lybie orientale:

Publié par philippe piercy sur 15 Mars 2011, 15:10pm

d'après AFP et La tribune de Genève:

Libye: plusieurs installations pétrolières bombardées à Ras Lanouf

Crise libyenne | Des raids aériens de l’armée libyenne sur la ville de Ras Lanouf, tenue par les rebelles à l’est de Tripoli, ont touché mercredi plusieurs installations pétrolières, a affirmé le porte-parole du Conseil national mis en place par les représentants de l’insurrection.

 

OFRWR-LIBYE-RAS-LANOUF-MONDE-20110311.jpg


AFP | 09.03.2011 | 20:38

Des raids aériens de l’armée libyenne sur la ville de Ras Lanouf, tenue par les rebelles à l’est de Tripoli, ont touché mercredi plusieurs installations pétrolières, a affirmé le porte-parole du Conseil national mis en place par les représentants de l’insurrection.

"Le régime a concentré ses bombardements aujourd’hui sur des sites de l’industrie pétrolière à Ras Lanouf. Des puits de pétrole ont été bombardés, ainsi que des installations pétrolières", a indiqué le porte-parole, Abdelhafez Ghoqa.

"Ce que nous craignions depuis le début et qui s’est produit aujourd’hui, c’est le bombardement d’installations pétrolières par l’artillerie et les avions du régime (du dirigeant libyen Mouammar) Kadhafi", a-t-il indiqué, appelant de nouveau à la mise en place d’une zone d’exclusion aérienne au-dessus de la Libye.

"Les révolutionnaires sont depuis plusieurs jours à Ras Lanouf et sont entrés aujourd’hui à Ben Jawad. Ils subissent de violents bombardements d’artillerie et de l’aviation", a-t-il ajouté.

Un avion de chasse a mené une attaque mercredi à un kilomètre environ de la raffinerie située aux abords de Ras Lanouf, ville portuaire stratégique tenue par les insurgés depuis vendredi, où de violents combats étaient en cours, selon un journaliste de l’AFP sur place.

Un peu plus tôt, une série d’explosions avaient été entendues par un journaliste de l’AFP qui a ensuite vu des flammes hautes de plusieurs centaines de mètres dans le ciel au-dessus de la raffinerie As-Sidra à environ 5 km à l’ouest de Ras Lanouf.

Un témoin travaillant comme ouvrier dans une autre installation pétrolière de la région avait indiqué qu’un oléoduc a été touché.
"Je suis sûr qu’ils ont fait exploser un oléoduc. Je connais cette ligne par coeur", a déclaré Ali al-Aguri.

Un violent incendie faisait rage dans les environs de la raffinerie, au pied d’un énorme panache de fumée noire.

De très nombreux combattants rebelles, amassés dans des dizaines de véhicules, se repliaient dans l’après-midi vers Ras Lanouf après plusieurs heures de tirs d’artillerie et trois frappes aériennes à quelque 5 km à l’ouest de cette ville.

M. Ghoqa a par ailleurs déclaré que les rebelles étaient présents dans la localité de Ben Jawad, à environ 50 km à l’ouest, dont ils avaient été chassés dimanche.

Mardi, l’essentiel des bombardements s’était concentré sur un secteur situé à environ 13 km à l’ouest de Ras Lanouf, sur la route de Ben Jawad.

Commenter cet article

Archives

Articles récents