Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  le blog geodatas

le blog geodatas

Eléments complémentaires aux cours de Philippe Piercy, professeur de géographie en Classes préparatoires littéraires, Lycée Berthollet (74).


Synthèse et bilan sur le Pôle Européen de Développement des trois frontières

Publié par philippe piercy sur 11 Janvier 2013, 20:52pm

Catégories : #programme de Khâgne tronc commun

 

 

 

Un bilan très commode d'une opération-phare de l'UE (initiative Interreg) , établi par Christian LAMOUR , consultable par le lien

 

http://www.univ-metz.fr/9476-christian-lamour-p-europ-en-de-d-veloppement-20-ans-apr-s

 

RÉSUMÉ :

LE PÔLE EUROPÉEN DE DÉVELOPPEMENT, 20 ANS APRÈS

Le territoire, en tant que réalité fonctionnelle et politique, n’est pas immuable. De plus, les changements organisationnels territoriaux ont tendance à s’accélérer sous l’effet d’une économie globalisée. Parallèlement à cela, malgré une intensification des flux internationaux, les frontières étatiques constituent toujours des limites spatiales cristallisant des opportunités ou des freins de développement pour les espaces situés en zone frontalière. Afin de réduire les problèmes d’une Europe en voie de construction, l’Union Européenne a subventionné les initiatives de cohésion territoriale transfrontalière. Le Pôle Européen de Développement (PED) constitue un des premiers projets établis dès 1985 afin de structurer un ensemble géographique transfrontalier. En plus de 20 ans, les conditions de développement en Europe ont fortement évolué. Ces évolutions ont-elles eu un impact sur les dynamiques fonctionnelles du PED ? De plus, après deux décennies de politiques d’aménagement du territoire, la coordination publique transfrontalière est-elle toujours justifiée ? Enfin, les outils de la gouvernance européenne de proximité sont-ils adaptés pour faciliter une cohésion territoriale communautaire ? Cet article traite des enjeux de la gestion de l’espace public européen de proximité en zone transfrontalière en prenant pour exemple les dynamiques à l’oeuvre au sein de ce qui fut appelé « L’Europe au Millième » sous la Commission présidée par Jacques Delors.

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents